Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Les filles d'Allepey

22/11/2010 | Allepey | 2 commentaires |

Les filles d'Allepey


A force d'aller boire des tchaïs  (thé noir avec des épices et du lait) dans cette petite gargote on commençait à être de la famille. Les petites de 3ans et 6mois avaient des grands yeux noirs pétillants qui ne demandaient que de s'amuser avec ces drôles d'être humains beaucoup plus blanc que leur maman... Je crois que c'est à cause des yeux de Fida que nous leur avons proposé de faire un petit spectacle sur la plage pour que les petites sortent un peu de chez elle. Marc, Esther et Yohann des français avec qui nous partagions la chambre nous ont suivi. Nous avions répèté avec Marc un petit air de « Frere Jacques » lui à lh'armonica et moi au melodica. C'est grâce au son biscornu mais enfantin de ce dernier que la foule curieuse d'indiens et de touristes s'est rassemblée sur la plage pour voir nos pitreries! Notre famille faiseuse de tchaï était au première loge! Les enfants ont ouverts leur yeux et leur bouche d'ébahissement, les grands pères se sont rapprochés discrètement, les pêcheurs ont arrêté de réparer leur bateau pour regarder...(...) Le spectacle improvisé fini les enfants se sont jetés sur le melodica pour pouvoir  eux même faire sortir des sons bizarre de leur petit doigt! Anton lui était à l'enseignement du hula hoop des plus grands. A force de bidouiller sur le clavier j'ai compris que ces mômes connaissaient frère jacques en anglais. On a donc réussi à les faire chanter puis naturellement c'est les touristes français qui l'ont chanté dans leur langue! Quel drôle de contexte que de souffler dans du plastique pour que la même chanson (chrétienne qui plus est!)  sortent dans deux langues si proche mais à 10 000km de là! A ce moment là la mère tchaï nous a demandé de manger avec elles ce soir. « Ça sera un dîner spécial, qu'est-ce que vous aimez comme nourriture? Vous avez promis! Venez absolument! » et jurés promis (on aurait pu le cracher les indiens le font tout le temps!) elles ont disparu de la plage pour repartir vendre leur tchaï et préparer le dîner...On avait rendez-vous à 21 heures, nous étions 5 français et dans la lueur d'un lampadaire brinquebalant une silhouette allée prévenir les autres que nous étions en route et qu'il fallait se tenir prêtes! Pas d'hommes dans la maison, le père et le fils sont au business, Ramla la mère tient la maison avec ses 3 filles, sa belle fille et ses 2 petites filles. Pour ce petit monde il y avait 3 pièce, la cuisine, et deux chambres à coucher. Nous nous sommes assis sur le lit de la plus grande. Toutes ces femmes s'étaient voilées ( c'était une famille musulmane) pour l'occasion. Dans un hamac miniature suspendu par un ingénieux ressort Dia Fatima la petite dernière a déjà entamé sa nuit. Sa mère, ses tantes, sa grand-mère passent et repassent faisant au passage tourner le petit hamac qui la berce dans son sommeil...Nous entendons que tout le monde s'affaire à la cuisine sans avoir l'autorisation d'y rentrer. Nous étions tous les 5 fort  intimidés de rentrer ainsi dans l'intimité de cette modeste famille mais néanmoins très chaleureuse. Les assiettes sont arrivés, plat de pomme de terre en sauce que nous dégustions avec des chapathi (le pain local qui sert à la fois de couvert et de complément alimentaire!).  C'était simple et délicieux. Impossible de s'arrêter de manger, dès que l'un ou l'autre finissaient la soeur cadette à l'affût remplissait de nouveau nos assiettes. Un silence s'installât, nous mangions sur le lit, elles étaient debout à nous regarder heureuses que nous finissions tous leur plat. C'est à ce moment là que l'on s'aperçoit que les coutumes sont vraiment différentes. Nous (français/belges/européens) qui adorons partagé un bon repas avec nos invités, étions seuls et silencieux face à tous ces regards fixés sur nous comme le veut leur coutume. Le plat terminé, nous posions beaucoup de questions...devions-nous rester? Partir? Les remercier? Attendre une éventuelle suite? Y avait-il une suite? Que veut la coutume? Esther résuma la situation « acceptons ce silence même pesant, il est plaisant ». En réalité le silence ne fût pas long, après avoir débarrassé les filles de la maison se sont empressées d'aller chercher du henné en tube et de s'accaparer des mains deux hôtes féminines (Esther et moi-même). Nous n'avons pas eu le temps de comprendre qu'elles étaient déjà en train de nous dessiner des motifs floraux sur la main gauche, signe de beauté et de chance. En quelques minutes et avec une dextérité incroyable ma main et mon annuaire étaient parés de dessin couleur terre-ocre. Le clou du dessin fût le nom de « ANTON » écrit en lettre capitale à côté, pour ma part je m'en serai bien passé vu la beauté du dessin mais dans ce pays où la valeur du mariage est si importante cela signifiait que j'étais mariée et ça les rassurait. Après la traditionnelle séance de photos (on leur a promis de leur envoyé) nous sommes sorties de la maison en les remerciant mille fois. Nous étions 5 français et sur le chemin du retour 10 yeux scintillés dans la nuit d'étoile rempli d'amour et d'amitié pour cette famille à mille lieux de nos habitudes.  

 
Note : 4.23 - 26 votes



Commentaires
  • par Ludivine 06/12/2010 Alerter

    Tes mots sont du velour Momo, te lire est un délice! Merci pour ces beaux partages rempli de précieux moments plus vrais que nature!
    Je suis bien malade depuis cette nuit, otite, pharyngite et état grippal bien prononcé. Ah oui mais je t'ai dis ça dans le mail déjà! Je serais tu t'en doute bien mieux si j'étais simplement allongée dans mes plumes dans l'obscur et au calme à me reposer plutot que de rester derrière cet ordinateur à forcer sur mon cerveau et sur mes yeux fatigués! Et je suis pourtant là, arrivée ici par la force de ma curiosité, à vous lire depuis quelques longues longues minutes malgré l'inconfort de mes bobos. Tu vois, on dirait bien que c'est la passion de tes textes et vos belles aventures qui l'emportent! Gros besos à vous deux.

  • par Annie 07/12/2010 Alerter

    Merci pour ce magnifique récit. Quelle belle leçon d'amour, et de vrais valeurs. C'est ainsi que l'on se rend compte que les gens peu fortunés sont en toute circonstance les plus généreux et comment un simple plat de pommes de terre peut être partagé et apprécié parce qu'il vient du plus profond du coeur. Vous vous en souviendrez longtemps, bien plus longtemps que tous les foies gras et tous les magrets du monde. Bravo à vous deux. Je vous embrasse bien fort. Annie

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
15/10/2010 | Bombay | 6 commentaires

Bombay

BombaySalut à tous!Après avoir loupé notre correspondance delhi/bombay pour une raison obscure de linguistique (mais aussi je pense de souci d'impression de carte d'embarquement) nous voici enfin arrivé!Alors bienvenue à tous à Bombay! Première sensation: la chaleur humide étouffante ambiante partout, c'est la première chose qui frappe en ... Lire la suite

 
21/10/2010 | arambol, india | 0 commentaire

Arambol ou la plage aux vaches

Arambol ou la plage aux vachesArambol, le 20 Octobre Nous voici donc à Arambol après 14h de bus de nuit et à l'arrivée une pluie torrentielle mais ça y  est  nous sommes maintenant en mode vacances! Le coffre du bus ayant pris la pluie toutes nos affaires sont trempés, jean, livres, cerceaux, tout à pris l'eau et l'humidité est telle que rien n'est encore ... Lire la suite

 
23/10/2010 | arambol, india | 2 commentaires

Les jeunes filles de la plage

Les jeunes filles de la plageLa plage n'avait rien d'exceptionnelle et on commençait à chercher autre chose que la plénitude d'une plage, nous  recherchions des paysages inconnus...nous allions faire demi-tour...un petit temple à côté m'intriguait et j'allais me diriger vers lui en attendant qu'Anton démarre le scooter et fasse demi tour ... Lire la suite

 
27/10/2010 | Palolem, India | 5 commentaires

Palolem

PalolemPalolem, 27 OctobreBonjour à tous,Et d’abord je vous remercie pour ces petits mails d’encouragement! Vous commencez à nous manquer ici, parfois on souhaiterait juste vous envoyer un petit texto pour vous dire « RDV sur la plage pour boire une bière! » Nous rencontrons et discutons avec beaucoup de personnes différentes, touristes ou ... Lire la suite

 
06/11/2010 | Hampi, India | 2 commentaires

Hampi et sa magie

Hampi et sa magieHampi,

Nous venons de passer une semaine à Hampi. Après tous ces jours paradisiaques à la plage nous sommes rentrée dans un nouveau monde, une Inde moins touristique et plus religieuse, plus pauvre aussi. Hampi est une ancienne cité oubliée qui a eu son heure de gloire au XVI eme siècle et qui fut ensuite dévasté et ...

Lire la suite

 
08/11/2010 | mysore | 1 commentaire

La misere de Mysore


05h04,  un drôle de bruit me réveille ce matin. Mon ptit momo est malade, elle se bat tant bien que mal pour régurgiter son maigre repas de la veille, dans un vieux seau métallique crado. J'essaie de la réconforter de mon mieux et je descends à la réception pour lui apporter ce qui me semble lui être utile: de l'amour, du PQ et de ...
Lire la suite

 
15/11/2010 | | 2 commentaires

Entre boue et nausée, la traversée

explication: il m'aura fallu 25ans et un voyage en Inde pour me retrouver a l'hopital...je vous epargnerai les details qu'Anton pourra vous raconter en riant au retour (mais sur le coup il a eu une petite frayeur!) Bref si je vous parle mainetant c'est que tout va mieux alors passons! bref cette article est ecrit alors que j'etais encore malade et nauseuse donc la description est dans le meme ... Lire la suite

 
25/12/2010 | Auroville, India | 4 commentaires

Le jour où je suis devenue clown

Le jour où je suis devenue clown
Petite explication: Nous sommes depuis 15jours à Auroville, cette ville experimentale n'a rien à voir avec l'Inde et elle est tellement complexe que je ne peux vous l'expliquer en son entier. Je vous laisse lire une petite phrase dites par la Mère,Mirra Alfassa (créatrice de la ville et de cette utopie): « Auroville veut être une cité ...
Lire la suite

 
04/01/2011 | Auroville, India | 2 commentaires

Auroville et ses personnages

Auroville et ses personnages
Et bien nous voilà enfin sortie d'Auroville, nous devions y rester 3 jours et au final notre experience Aurovillienne a duré 1 mois...En fait nous avons fait une tournée avec notre petit numéro ( qui est devenu grand) dans toutes les écoles d'Auroville. De la maternelle au lycée les écoles nous appellaient pour booker les dates car le bouche ...
Lire la suite

 
05/01/2011 | Agra | 1 commentaire

Retour à la réalité indienne.

Après avoir dit au revoir  à tous nos amis d'Auroville, retour à la réalité indienne...Pour rejoindre le Agra nous voilà embarqué dans 20h de transport, d'attente,d'avion,  de réservation, de bus, de taxi, de ricksahw et de klaxon...nous partons d'Auroville à 20h le lundi soir il fait 26°C, nous arrivons à Agra le ... Lire la suite

 
16/01/2011 | | 9 commentaires

Pushkar et les passeurs de plat d’amour…

Pushkar et les passeurs de plat d’amour…
Nous voici arrivés dans le Rajasthan, le voyage fut très éprouvant, levés à 4h du matin pour prendre un train qui arrivera avec 2h de retard c’est-à-dire à 13h30...Les nuits sont très froides et nous étions mal équipés, les courants d’air du train ne jouant pas en notre faveur nous perdons quelques ...
Lire la suite

 
26/01/2011 | Bundi, India | 3 commentaires

Bundi, quand la rue devient magique...

Bundi, quand la rue devient magique...Pour savoir comment nous nous sommes retrouvés à Bundi il faut retourner à Auroville où un français rencontré par hasard avant une représentation nous avait conseillé cette charmante ville qu’il avait visitée 3 ans auparavant.Un mois plus tard et une bonne intuition d’Anton nous amènent donc dans cette ville qui se ... Lire la suite

 
10/02/2011 | | 3 commentaires

Johnny Number One of the desert!

Johnny Number One of the desert!
Abdulah ressera les sangles, vérifia le paquetage d’eau et nous pria enfin de nous mettre en place. Dans une langue inconnue et claquante digne des formules magiques d’Harry Potter, il ordonna à Johnny Number one de se déplier de toute sa hauteur et de toute sa force nous faisant découvrir le paysage, nos yeux à plus 3 mètres du niveau ...
Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Mes photos

Mes amis (1 ami)
  • clems Dernière connexion : 14/11/2010
© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil